Partager facebook twitter

ECLECTEK | La ligue des super (Z)héros

eclectk-bandeau

Difficile de décrire ECLECTEK: Acid punk, funk n’bass, hip-hop industriel ? Un peu tout ça mais pas forcément. STOUFFI THE STOUVES, la pieuvre hurleuse, KLEMAOUCH, la chanteuse à voix, DJ MAX DREAD, diffuseur d’ambiance, RHUM ARISK, tapage nocturne et LATINOPREZ, l’accordeur désaccordé vous invitent à découvrir un peu de leur monde.

Lille | France

Un lieu qui symbolise la naissance du groupe ?

Le groupe est né en 2007, mais notre rencontre date de dix ans auparavant. On faisait tous nos études à Lille, enfin je devrais dire on faisait tous la teuf à Lille sous couvert de faire des études, on se retrouvait régulièrement, voire très régulièrement, d’abord dans l’appart d’un pote à tourcoing où on faisait des « rapta ». Faut savoir que Tourcoing est très proche de la Belgique, et pas très loin de la Hollande. On passait nos soirées à se mettre des races et on se retrouvait dans la maison familiale merchez (alias merguez) le lendemain. Y avait beaucoup de beuh, de musiciens et ceux qui ne l’étaient pas étaient passionnés. Les sujets étaient quasiment toujours les mêmes : la zik, l’alcool, la drogue, le cul, le volley, mais on se fendait bien la gueule .

Puis chacun a vécu sa vie, certains on fait des groupes, pas mal de concerts, d’autres ont continué dans la débauche total, et d’autres ont fondé une famille. Puis un jour on a décidé de faire de la musique ensemble, sous l’impulsion de latino prez, on s’est dit que vu nos univers si différents ça pourrait être fun. ECLECTEK est né.

Parvis de la Treille | Lille | France

Eclectek - parvis de la treille 1

C’etait à l’occasion de la fête de la zik et ça a été la première fois où on s’est dit que notre musique avait vraiment un impacte. C’était fou, on s’attendait pas à ça, le parvis de la treille etait rempli , plusieurs centaines de personnes en folie. A la fin du concert on s’est dit : c’est ça qu’on veut faire !!
De plus c’est le jour où Uwe notre booker allemand nous a rencontré, il passait par là par hasard et a vu la foule pogoter dans tous les sens, ça l’a rendu curieux …

Eclectek - parvis de la treille 2

Festival MAP | Rheinberg |Allemagne

Eclectek MAP FEST 7

Je vous ai parlé de Uwe juste avant, et bien c’est lui qui nous a fait venir dans ce festival en allemagne, le MAP. C’était génial, super acceuil, gens cool pas stressés pour un sous et le public juste parfait, au début un peu surpris de nous voir arriver avec nos costumes et à bouger dans tous les sens, mais à la fin un beau bordel. C’est aussi là où on s’est rendu compte qu’on avait vraiment le besoin et l’envie de jouer hors de notre région et si possible hors du pays, cependant la bière est plate, mais on en boit des litres pour par cher donc…

Glazart | Paris | France

Un avis sur le Fallenfest ?

Bah, le glazart, c’est particulier, on s’attendait pas à ça, on a été un peu décu. A paris tout est trop cher. Mais on aimerait bien y retourner dans d’autres circonstances, là c’était l’equipe du fallenfest.

Le fallenfest, bah c’est simple, si ton groupe a 100 potes prêts à payer leurs entrées à chaque tour, t’es sûr d’être dans les 3 premiers. Ce n’est pas uniquement la musique qui est jugée, mais surtout ton réseau social. Donc au final c’est plus un tremplin parisien, mais leur equipe est solide et sympa et leur organisation aussi. Juste qu’il faut être conscient dans quoi tu mets les pieds .

Maison Folie Beaulieu | France

Un lieu où vous avez failli splitté ?

Ouais, si on splitte ce ne sera pas du à un lieu ou à un concert mais plus pour nos obligations personnelles. Le dernier lieu où on s’est bien engueulés , c’est à notre dernière résidence à la maison folie beaulieu à Lomme. Mais ça c’est normal parait-il. Si tu t’engueules pas en résidence, c’est pas une vrai résidence.

Viziteur | Lille | France

Le lieu de votre plus belle rencontre musicale ?

Eclectek - viziteur

mmmmh, y en a eu beaucoup en fait alors je vais plutôt te donner les deux dernières : on a rencontré les spaceship operatorz au viziteur a Lille : ce groupe pour moi, c’est le futur, j’espère qu’ils réussiront et c’est déjà bien parti.
Et Emilie chick à paris au MB6 lors du festival de création numérique and the beat goes on. Elle c’est un talent et une présence folle et quelle voix et tout ça avec beaucoup de simplicité. Tous ce qu’on aime : des gens biens, qui ont du talent, qui bossent pour y arriver et qui pètent pas plus haut que leur cul.

Le festival de Dour | Belgique

Un lieu qui symbolise l’avenir du groupe ?

C’est comme le graal pour nous, comme je l’ai dit la belgique n’est pas loin et Dour est à 20 minutes. Du coup on y va quasiment tous les ans, enfin un peu moins maintenant, mais c’est un festival qu’on aime, même si cela a beaucoup changé. On aimerait tellement y jouer, et si un jour ça arrive, on aura vraiment la sensation d’avoir accompli un truc, ensemble, entre potes (entre frères).

En attendant l’avenir c’est le concert à l’alimentation générale du 12 janvier !

Vous avez apprécié cette lecture ?

Abonnez-vous au site : RSS
Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*